chemins de fer du midi

Recherche :

Acceuil Voies et Bâtiments Matériel et Traction Exploitation Evènements
 
Sommaire
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Dossiers
Liens
Imprimer

Bibliographie
mise à jour
2003-03-03

Untitled Document


Une naissance difficile
.

La compagnie de Bordeaux à la Teste.

1841. Tout commence à partir de l'inauguration de la ligne Bordeaux-Ségur à La Teste de Buch .Cette petite companie avait pour but d'atteindre ultérieurement Bayonne et l'Espagne à partir de la gare de Lamothe. Hélas des bénéfices d'exploitation insuffisants, la nécessité de reconstruire des ouvrages d'art mal établis déteriorèrent rapidement la situation financière amenant la faillite de nombreux commerçants bordelais qui y avaient investi et la mise sous séquestre en 1848 par l'Etat .

La Compagnie de Bordeaux à Cette.

En 1845 cette compagnie se propose de relier l'Atlantique à la Méditerranée en suivant le canal latéral à la Garonne qui est alors toujours en construction. Les difficultés de placement des actions en cette période d'intense spéculation boursier, la possible concurrence avec le transport par voie d'eau ne permettent pas de concrétiser ce projet .

La Compagnie du Midi et du canal latéral à la Garonne.

Le premier réseau.

1852 l'État accorde aux frères Pereire, à l'assise financière plus solide, la réalisation de l'axe transversal Bordeaux-Cette auquel s'ajoute la concession des lignes vers Bayonne, de Narbonne à Perpignan et de Castelnaudary à Castres. Les base d'une relation ferroviaire avec l'Espagne sont jetées. Dès 1856 l'ancien chemin de fer de la Teste est absorbé. La transversale Bordeaux-Cette est inaugurée en 1857.Le "premier réseau" est achevé.




Cliquez sur l'image pour agrandir


Le réseau pyrénéen, l'affaire du Cette-Marseille et ses conséquences.

C'est peu après la chute du Second Empire que furent achevées les liaisons:



-Toulouse-Bayonne.
-Mont de Marsan à Tarbes.
-Tarbes à Bagnères de Bigorre.
-Le raccordement de Puyoo à Dax.
-Saint Girons à Boussens(1866).
-Castres à Albi(1869).
-Castres à Mazamet(1866).
-Langon à Bazas(1866).
-Lourdes à Pierrefitte Nestalas(1871).
-Montréjeau à Bagnères deLuchon(1873).



Sur le versant oriental du Réseau la tentative d'extension vers Marseille par le littoral fut un échec, l'Etat favorisant le PLM .

Moyennant le rachat du chemin de Béziers à Graissessac, le Midi ouvrait, en réutilisant certaines sections de la ligne
Rodez-Montpellier (Rodez- Millau,Paulhan-Millau), la dorsale Béziers-Séverac premier élément d'une percée vers Neussargues, le Massif Central ou les hauts plateaux lozériens.
Les limites du Réseau viennent de se stabiliser.Neussargues est atteint en1888.




Cliquez sur l'image pour agrandir


Les concessions de 1875.

Les dates entre parenthèses correspondent à l'achèvement de la totalité de la ligne.
Ces concessions permettent de relier :

-Marmande à Mont de Marsan (1893).
-Montauban à Castres( 1888).
-Puyôo à Saint Palais(1884).
-Moux à Caunes-Minervois(1887).
-Narbonne à Bize(1887).
-Sète à Montbazin(1887).
-Tarascon sur Ariège à Ax les Thermes(1888).
-Condom à Riscle(1893).

 

Sont également achevées des lignes concédées depuis 1863 ou 1868:

-Port-Vendres à Port-Bou (1878).
-Carcassonne à Quillan (1878 ).

-Toulouse à Auch (1877).
-Rachat de la compagnie de Perpignan à Prades (1884).

Les conventions Freycinet.

Elles achèvent le maillage du Réseau dans des régions peu peuplées ou peu industrieuses notament dans les départements du Gers, de l'Aude,de l'Ariège, de l'Aveyron, du Gard ou dans les Landes..

- Buzy à Laruns (1883).
- Autevielle à Mauléon (1887).
- Mont de Marsan à Saint Sever (1891).
- Prades à Villefranche Vernet les Bains (1895).
- Tournemire au Vigan (1896).
- Lannemezan à Arreau (1897).
- Nérac à Mont de Marsan (1897).
- Elne à Arles sur Tech (1898).
- Bayonne à Saint Jean Pied de Port et Saint Etienne de Baigorry (1898).
- Limoux à Pamiers (1898).
- Dax à Saint Sever (1899).
- Albi à Saint Juery (1899).
- Limoux à Pamiers (1898).
- Carmaux à Rodez (1902).
- Bram à Lavelanet (1903).
- Saint Girons à Foix(1903).
- Quillan à Rivesaltes (1904).
- Bazas à Gabarret(1924).
- Castelsarrasin à Beaumont de Lomagne (1904).
- Bertholène à Espalion (1908).
- Saint Sever à Hagetmau (1910).
- Oloron à Bedous (1914).
- Colombiers à Quarante Cruzy (1923).
- Eauze à Auch (1924).
- Graissessac à Plaisance Andabre (1924).

 


Etendue du Réseau avant l'ouverture des Transpyrénéens.


 

Pour tout navigateur : Le réseau du Midi. | Qui sommes-nous ?
URL : http://jean.chounet.free.fr | E.Mail: jean.chounet@free.fr